Internet Startup 2017 Review 2016

Internet Startup 2017 Review 2016Internet Startup 2017 Review 2016

L’année 2017 est lancée, l’occasion de vous souhaiter une belle et heureuse année…
« Tradition oblige » : je débute toujours l’année avec un article dédié à une rétrospective de l’année précédente, et les tendances et/ou infos pour l’année à venir.

Cette année, tout est étroitement lié : en effet, l’année 2016 a été riche en évènements et rebondissements sur la toile et le web en général. Des tendances donc déjà bien engagées, qui vont se poursuivre en 2017 et s’amplifier pour certaines, et nous ne sommes pas à l’abri d’autres surprises…


Au Sommaire, 3 GRANDES priorités, lancées en 2016 et qui s’amplifieront en 2017 :

  1. AU SOMMAIRE : Mobile friendly - Le déploiement du format AMP Google : Adwords, shooping... Https Web design - Long Scrolling évolution L'Internet des objets (IdO)Mobile friendly – Le déploiement du format AMP
  2. Google : Adwords, shopping…
  3. HttpS ou l’incontournable sécurisation de la navigation internet

Temps de lecture : en diagonale c’est faisable en 4 mn.
Lecture complète 8 à 10 mn – Pour tout assimiler 15mn.
Si vous cliquez sur les liens pour aller plus loin, vous pourriez y passer de nombreuses heures… mais rien ne vous empêche de revenir 😉 
Enfin De l’actus web au quotidien ? C’est sur ma page Facebook

Internet Startup 2017 Review 2016 : GO

Mobile friendly - Le déploiement du format AMP - Impact SEO...1. Mobile friendly – Le déploiement du format AMP – Impact SEO…

J’en parle à tous mes clients depuis 2011, et je faisais une petite piqure de rappel il y a 2 ans dans « Internet 2014 Tendances 2015 » : les mobiles (et les tablettes) sont de plus en plus nombreux naviguant sur web.

Bien entendu, les réseaux sociaux et les applications sont liés à ces supports, mais on constate un nombre d’entrées croissantes dans les moteurs de recherche, sur les sites internet et boutiques en ligne. Le taux de transformation quant à lui reste assez faible, que ce soit pour des achats en ligne ou les envois de formulaires de contact : confirmant ainsi que le mobinaute s’informe et recherche avec son smartphone, mais qu’il préfère valider de chez lui sur son ordi ou sa tablette…

Pour en savoir un peu plus sur cette évolution et la médiamétrie de l’internet, je vous invite à consulter cet article « L’année Internet 2015 : Le multi-écrans se généralise et influence les pratiques des internautes« .

Responsive

responsive / La première étape consistait à adapter son site Web à ces nouveaux formats d'écrans en le rendant responsiveLa première étape consistait à adapter son site Web à ces nouveaux formats d’écrans en le rendant responsive, ou en créant une version pour les écrans traditionnels (15 pouces et plus) et une version dédiée aux écrans plus petits afin que textes et images s’adaptent au format de l’internaute ou du mobinaute, l’évitant ainsi de scroller de droite à gauche pour visualiser le contenu.

C’est chose faite pour tous ou presque… indispensable pour ne pas perdre des places en terme de référencement naturel, car google pénalise désormais les sites n’étant pas adaptés aux mobiles.

AMP : Accelerated Mobile Pages

déploiement du format AMP : Accelerated Mobile PagesMais « notre ami » Google qui fait un peu la pluie et le beau temps sur la toile (normal avec près de 90% des recherches faites sur son moteur), nous a confirmé en début d’année 2016 cette obligation : on parle ainsi du Mobile friendly mais aussi et surtout du déploiement du format AMP. De façon très simple, il faut que le temps de chargement soit lui aussi adapté. En effet, le mobinaute n’étant pas forcement en WIFI ou même en 4G, si votre page d’accueil (ou d’autres) mettent 20 secondes (et plus) à s’afficher, il y a fort à parier que vous allez perdre cet éventuel visiteur qui peut s’impatienter, ou par simple peur d’exploser son forfait…

Pour mieux comprendre ce Format AMP tant souhaité par Google, je vous invite à consulter ce lien de nos amis suisses  : « Comprendre le projet Google AMP : Accelerated Mobile Pages« 

Mobile friendly

Alors pour savoir si votre site est « Friendly » un petit outil et un article dédié ici : « Google déploie officiellement le nouvel outil de test du Mobile-Friendly » – Accès direct au test

Mobile friendly

Impact SEOImpact SEO

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez être présent ET visible dans LE moteur de recherche, il vous faut prendre en compte ces paramètres et adapter votre site au plus vite, sous crainte de voir votre trafic fortement chuter (si ce n’est pas déjà le cas avec un site devenu obsolète…).

Besoin de conseil(s), une adaptation, une création ? Consultez-moi 😉

En effet, l’avenir passe par ces nouveaux supports qui naviguent sur le net. Dans l’analyse du trafic des sites clients, le mobile ne représentait que 5 à 10% du trafic en 2012/2013 : j’en ai vu certain sur l’année 2016 avoir plus de mobinautes que d’internautes et je ne suis pas le seul… C’est donc un des enjeux majeurs de cette année 2017 : pour le confirmer, je vous invite à faire un tour sur le blog SEMrush, et tout particulièrement cet article « SEO mobile : contexte et enjeux pour 2017« 

Quelques liens/chiffres complémentaires pour étayer  :

Nombre de mobinautes en France – Nombre d’internautes en France – Répartition du trafic Internet selon les devices en France


2. Google : Adwords, shooping…

Google Adwords, shooping...Encore Google ?

et oui… à part si vous habitez en chine où « le Baidu » arrive en tête , comme indiqué plus haut, près de 90% des recherches internet se font sur ce moteur…

A titre perso je n’ai rien contre Yahoo, Bing ou la tentative européenne nommée Qwant (que j’utilise parfois), mais force de reconnaitre que si l’on souhaite du résultat pour ses clients, attachons-nous à composer avec le leader actuel…

Adwords les changements en 2016.

Adwords les changements en 2016.Des changements passés inaperçus aux yeux d’une grande majorité d’entre vous, mais pas pour les plus aguerris, la page de recherche Google a évolué.

Google annonces... Adwords les changements en 2016.

Cliquez pour agrandir

Vous aviez précédemment en plus des 10 résultats naturels de la page, 3 annonces en haut (parfois en bas) et 7 annonces maximum sur le coté (quand suffisamment d’annonceurs sur la requête clefs qui étaient présents) : ils étaient symbolisés par un petit logo orange et identifiés comme « lien sponsorisé ».

Il n’y a maintenant plus que 8 annonces maximum (4 en haut, 4 en bas), identifiées désormais par un logo vert marqué « annonce » , laissant ainsi la partie droite de la page libre, parfois vierge d’information… Mais rien n’a été laissé au hasard : pensez-vous vraiment que Google allait laisser une demi-page vierge ? Que nenni, ca s’exploite… et la place est toute trouvée : le shopping…

Quelques liens pour aller plus loin : Changements majeurs dans l’affichage des publicités sur Google AdWords – Plus de publicités à droite, 4ème lien Adwords dans les résultats Google : l’avénement de l’arbre de Noël publicitaire

C’est quoi alors ce Google shopping ?

C'est quoi alors ce Google shopping ?Comme pour les annonces adwords, c’est une façon de promouvoir son business… Reste que si vous avez une entreprise avec un simple site web sans ventes en ligne directes, vous ne serez pas concernés. En revanche pour les E-commerçants / Boutique en ligne, c’est la possibilité de mettre en avant tel ou tel produit.

Je dirai même plus (comme les Dupont) : cette promotion va devenir indispensable pour contrer la concurrence et/ou en complément de votre référencement naturel… enfin si vous avez les moyens de lutter face aux géants du web aux budgets illimités, tel que Cdiscount ou encore Amazon pour ne citer qu’eux…

Mise en place du shopping

  1. Mise en place du shoppingVous exportez vos produits via un flux xml ou module dédié.
  2. Vous les intégrez dans Google Merchant Center.
  3. Vous configurez votre campagne shopping dans votre compte adwords
  4. Vous mettez vos enchères en fonction de la concurrence pour une position haute
  5. Et vous croisez les doigts pour qu’un maximum de clics soient convertis en ventes…

Expliquez ainsi cela parait plutôt simple, mais quand on a une boutique en ligne et d’autres priorités quotidiennes à gérer, il n’est pas si facile d’aller mettre les mains dans le cambouis pour optimiser ces campagnes…

Besoin d’optimiser votre compte adwords, de lancer votre première campagne shopping ? Consultez-moi 😉

Pour aller plus loin : Google Solutions publicitaires – Google Shopping – Qu’est-ce que le Google Shopping et comment en tirer parti ?


Des changements il y en a eu bien d’autres tout au long de l’année 2016… mais si il fallait tous les énumérer, cet article passerait à un temps de lecture d’environ 2 à 3 heures, et je serai peut être même encore en train de le rédiger 🙂  . Notons toutefois rapidement cette partie qui concerne également les annonces « payantes », suivez ce lien pour en savoir plus : annonces textuelles grand format


3. Le https,  ou l’incontournable sécurisation de la navigation internet

Le https, ou l'incontournable sécurisation de la navigation internetJusqu’à présent quand vous naviguiez sur la toile, pour chaque site internet vous aviez le fameux http:// , ce dernier suivi du nom de domaine du site, son adresse d’accès, avec ou sans l’autre fameux www (World Wide Web) à l’origine du web .

Le https, ou l'incontournable sécurisation de la navigation internet

Cliquez pour agrandir

Depuis plusieurs mois, vous aurez alors surement constaté (ou pas) que de nombreux sites internet et boutique en ligne avait un petit « s » ajouté, donnant ainsi https://dans la barre d’adresse.

De plus, ces sites présentent en amont dans cette barre d’adresse (selon le navigateur que vous utilisez), un petit logo en forme de cadenas représentant la sécurisation de ce dernier.

Sécurisation / des sites et des boutiques sécurisée en 2017Sécurisation

Google (encore lui et oui…) a souhaité cette sécurisation, et de facto nous l’impose  argumentant que si le site n’est pas sécurisé, et bien il sera moins bien référencé qu’un site qui l’est… Un peu comme évoqué plus haut pour les sites adaptés aux mobiles responsives et en AMP.

Rien ne le démontre clairement et pleinement pour l’instant dans les résultats de recherche et les statistiques, même si on peut déjà jauger une petite impact, mais on peut lui faire confiance au géant du web : si il veut l’imposer il l’imposera… A titre perso, vous constaterez dans la barre d’adresse du mien, que je n’ai pas encore basculé en https…

https pour le shoppinghttps pour le shopping

C’est déjà le cas pour les campagnes shopping évoquées plus haut : pour une boutique en ligne, si vos pages de connexions aux comptes clients, ou même l’accès au back office ne le sont pas, votre campagne shopping est mise veille le temps que vous fassiez le nécessaire.

L’objectif premier est bien entendu la sécurisation des données clients, bancaires et autres actions sensibles sur des boutiques Ecommerce, pour éviter les piratages : c’est pourquoi elles sont les premières à se voir imposer cette sécurisation via le https.

https pour les sites web

Mais là encore, Google ne va pas s’arrêter en si bon chemin puisque même les sites sous plateformes CMS type WordPress, ou simple html se verront dans l’obligation de passer eux aussi en version sécurisée https, même si pas de e-commerce et de paiement en ligne sur ces supports, avec cette menace de s’adapter sous peine de voir son référencement  partir en chute libre.

Rester au top dans les moteurs de recherches.Rester au top dans les moteurs de recherches tu dois…

Nous sommes donc tous avertis, clients et webmasters : il va falloir adapter progressivement les sites au format https. Si l’opération est relativement simple pour des boutique en ligne type prestashop, et si wordpress et sa flopée de développeurs va surement adapter des modules dédiés pour un passage en douceur, il faudra toutefois faire les choses correctement sous peine de voir une perte immédiate de trafic, avec cette manipulation qui peut être considérée comme un simple déménagement, et donc une perte de son référencement immédiate.

Besoin de conseils pour la mise en place d’un certificat ssl et un passage https ? Consultez-moi 😉


Vous n’en êtes qu’au stade du projet ?

 

Vous avez prévu un nouveau site ou une boutique en ligne dans les mois à venir ?Vous avez prévu un nouveau site ou une boutique en ligne dans les mois à venir ? Je vous conseille vivement d’anticiper et de prendre en compte ces 3 évolutions de 2016 / 2017 : Soit un site qui est Mobile friendly et avec un format AMP, prendre en compte les nouveaux formats et obligations pour vos campagnes Adwords et shopping, et la mise en place d’un certificat SSL afin de construire votre support accessible dès le départ en https.

Quelques liens pour approfondir le sujet ?


je vous souhaite une belle et heureuse année 2017

Sur ce, je vous souhaite une belle et heureuse année 2017 … Quelle soit une réussite dans vos projets professionnels et vos inactivités volontaires… Et n’oubliez pas que le web et l’internet ne sont que outils pour promouvoir ou pour simplement se distraire : la vraie vie est ailleurs …


Initialement je voulais poursuivre avec 3 autres tendances moins prioritaires :

  • Le Web design et Long ScrollingLe Web design et Long Scrolling pour évoquer le graphisme sur le net et sa « Scrolling évolution » liée elle aussi aux mobiles et tactiles,
  • l'Internet des objets (IdO)l’Internet des objets (IdO) qui est la grande tendance de fin d’année et donc naturellement vous en entendrez parler en 2017,
  • attaques de type DDOSet les attaques de type DDOS qui sont aujourd’hui plus préoccupantes que les virus et trojans passés au rang de « petite frappe » face aux attaques de masse.

Malheureusement je manque cruellement de temps, et je vous aurai adressé les vœux au mois de juillet si j’avais poursuivi … Je pense que si vous êtes arrivé sur ce bas de page, c’est que ces vœux/tendances étaient attractifs ?

Alors pour les plus férues, curieux, ou simplement courageux d’entre vous qui veulent en savoir plus, je vous laisse quelques liens pour aller plus loin sur ces 3 sujets.

Je reviendrai peut être dessus… ou pas 😉

Tendances Web design 2017 : le visuel fait place à la technique – Les grandes tendances du web design 2016 – 15 tendances webdesign BtoB pour 2016 et 2017 – L’Internet des objets (IdO) devrait s’imposer en 2017 dans les foyers2017, année de l’Internet des objets – Qu’est-ce que la protection anti-DDoS ? – Dyn : on fait le point sur l’attaque DDoS qui a touché de nombreux sites 


Articles / Vœux 2017 : Internet Startup 2017 Review 2016 - © CHAB

Réseaux sociaux Entreprise quel support choisir ?

Mis en avant

Réseaux sociaux Entreprise, Artisan, PME, PMI... : quel(s) support(s) choisir ? - Réseaux sociaux Entreprise

Réseaux sociaux Entreprise, Artisan, PME, PMI… : quel(s) support(s) choisir ?

Réseaux sociaux Entreprise quel support choisir ? Réseaux sociaux Entreprise, Artisan, PME, PMI... : quel(s) support(s) choisir ?Réseaux sociaux Entreprise : Que vous ayez un site Internet ou pas (c’est quand même mieux avec…), une présence sur les réseaux sociaux devient quasiment indispensable pour les entreprises et sociétés qui souhaitent une visibilité supplémentaire sur la toile et/ou de futurs clients et prospects.

sur les réseaux sociaux : du pré-ado aux grands parents, toutes les tranches d'âges y sont présentes...De plus, longtemps considérés comme des supports réservés uniquement aux « ados »  pour échanger des LOL et des MDR, depuis quelques années il n’y a plus d’âge pour être présent et échanger sur  les réseaux sociaux : du pré-ado aux grands parents, toutes les tranches d’âges y sont présentes…


Quel(s) support(s) choisir en fonction de l’entreprise.

Réseaux sociaux : Quel(s) support(s) choisir en fonction de l'entreprise.Pour autant, selon la taille de votre structure, votre activité, vos objectifs… et surtout votre disponibilité, mieux vaut choisir le(s) support(s) adapté(s) pour communiquer et rentabiliser cette présence.

En effet, d’une part le profil des sociaunautes est différent d’un réseau à l’autre (entendons là le comportement et leur utilisation), d’autre part selon votre secteur d’activité, la taille de votre entreprise, et surtout vos attentes, certains supports ne vous amèneront rien, alors que d’autres vous permettront de faire « le plein »…

Prenons l’exemple d’un petit artisan, d’une entreprise avec 20 commerciaux et d’une boutique en ligne, les attentes ne sont pas les mêmes…

  1. L'artisan va rechercher d'éventuels futurs clients susceptibles de lui demander un devis pour réalisation d'un chantier, voir de la fourniture du matériel...L’artisan va rechercher d’éventuels futurs clients susceptibles de lui demander un devis pour réalisation d’un chantier, voir de la fourniture du matériel…
  2. La PME/PMI va chercher à alimenter ses commerciaux en prospects « tous profils » (particuliers et/ou professionnels) pour  que ces derniers puissent conclure des ventes à l’appui (et peut importe le produit…)
  3. La PME/PMI va chercher à alimenter ses commerciaux en prospects "tous profils" (particuliers et/ou professionnels) pour que ces derniers puissent conclure des ventes à l'appui (et peut importe le produit...)La boutique en ligne quant à elle souhaite réaliser des ventes (panier validé) dans les meilleurs délais, si possible dès la première visite, évitant ainsi de poursuivre des dépenses sous forme de remarketing ou autres actions de fidélisation (relance de panier abandonné, promotion de bienvenue…)

 Réseaux sociaux : décryptage et profils…

Réseaux sociaux : décryptage et profils...

Comme pour tout, il est bien difficile de faire des généralités (peut être encore plus sur ce sujet) ! Toutefois il est possible de vous orienter en fonction des attentes citées plus haut, et d’adapter votre communication en fonction des supports et de leurs influences via les profils présents sur ces différents réseaux.

acebook, Twitter, Google + (et YouTube), Instagram (et Pinterest), LinkedIn (et Viadeo)

Je vais tenter de dégrossir rapidement ces derniers, et d’y lier au passage votre structure pour vous y associer (ou pas)…

Tous les énumérer rendrait ce décryptage long et fastidieux, attaquons-nous aux principaux leader du secteur : Facebook, Twitter, Google + (et YouTube), Instagram (et Pinterest), LinkedIn (et Viadeo)… pour les  autres et pour aller plus loin si vous souhaitez ensuite approfondir ce sujet, de nombreux liens sont disponibles au bas de cet article 😉 …


Réseaux sociaux Entreprise
facebookFACEBOOK

En résumé : 

  • facebookTranche d’âge de 10 à 77 ans et plus.
  • Support très utilisé pour échanger en famille et principalement entre amis.
  • Certains profils restent privés (uniquement visibles en communauté(s) restreinte(s)).
  • Possibilité de créer de véritables pages professionnelles.
  • Publicités payantes (au clic) envisageables.
  • La plus grande communauté mondiale…

Tranche d'âge de 10 à 77 ans et plus. Support très utilisé pour échanger en famille et principalement entre amis.Intérêts et obligations : Un très fort volume de par sa « démographie », mais « noyé » également dans la masse pour cette raison. Obligation d’avoir de nombreux amis sur son profil afin de générer une visibilité démultipliée. Les pubs payantes (au clic) sont assez coûteuses même si le budget mensuel est réglable. Possibilité de faire des articles, de poster facilement images et vidéo. Réglages généraux accessibles pour tous.

Pour les PME/PMI, la présence minimale semble indispensable.En conclusion : l’outil est simple et populaire avec un fort potentiel. Pour autant presque sans intérêt pour un petit artisan, sauf si capable de se distinguer et de se mettre en avant au niveau local. Pour les PME/PMI, la présence minimale semble indispensable.

Si le support est animé régulièrement (en interne ou un community-manager dédié) le support peut alors amener du trafic et des prospects supplémentaires. Pour les e-commerçants, un support indispensable pour diffuser les nouveautés, promotions… Peut être également utile pour le SAV et gérer sa e-réputation.

conseil OUVREZ UN PROFIL (OU UTILISEZ VOTRE COMPTE ACTUEL), PUIS CRÉEZ VOTRE PAGE PROFESSIONNELLE. PENSEZ À DEMANDER À VOS AMIS DE VENIR "AIMER" VOTRE PAGE, VOUS AUREZ AINSI ACCÈS AUX STATISTIQUES DE VISITES DÈS LE 30ÈME "J'AIME" : BIEN UTILE POUR MESURER L'IMPACT DU SUPPORTConseil : Ouvrez un profil (ou utilisez votre compte actuel), puis créez votre page professionnelle. Pensez à demander à vos amis de venir « aimer » votre page, vous aurez ainsi accès aux statistiques de visites dès le 30ème « J’aime » : bien utile pour mesurer l’impact du support. Animez régulièrement (ou déléguez ), sinon le support est sans intérêt car on vous oubliera très vite…

Réseaux sociaux Entreprise : Besoin d’assistance, de conseils pour vous lancer, une prise en charge totale ? Contactez-moi.


TWITTERTWITTER

En résumé : 

  • TWITTER Surement le support le plus efficace pour une entreprise type PME / PMI et professions libérales, VRP..Tranche d’âge de 16 à 55 ans en moyenne.
  • Surement le support le plus efficace pour une entreprise type PME / PMI et professions libérales, VRP…
  • On y retrouve de nombreux décideurs, organismes, journalistes… des personnes influentes et « accros » au réseau.
  • La limite des 140 caractères (qui pourrait évoluer) ne permet qu’une communication sous forme de titre ou slogan lié à une page web ou un article dédié. Le message court oblige à être efficace pour inciter à l’achat ou au contact…
  • L’utilisation de visuels ou d’infographies permet une mise en valeur du Tweet : quasi indispensable pour être efficace.
  • Publicités payantes (au clic) envisageables. Des enchères basses peuvent créer du volume.
  • Le #Haschtag permet de mettre en valeur les requêtes clefs (mots clefs), très utilisé dans les recherches des « Twittos » (abréviations des gens présents sur Twitter)

PME-PMI-ENTREPRISES-TWITTER Des followers il vous faudra... La présence sur ce réseau doit être liée avec de nombreux abonnés et de nombreux abonnements à la clefsIntérêts et obligations : Des followers il vous faudra… La présence sur ce réseau doit être liée avec de nombreux abonnés et de nombreux abonnements à la clefs. Pour être efficace et avoir des retours, il vous faut échanger, partager, être « re-twetté »… Même si vous décidez d’investir dans les publicités avec des « cartes sites », des mots clefs et des tweets sponsorisés, l’idéal est que vos tweets soient vus… mieux relayés par les autres.

twitter-journal Comme indiqué en entête, surement le support idéal pour une entreprise type PME et PMI. Également indispensable pour certaines professions libérales et commerciaux au niveau de l'échange, pour aller chercher des nouvelles infos, tendances, échanger entre confrères.En conclusion : Comme indiqué en entête, surement le support idéal pour une entreprise type PME et PMI. Également indispensable pour certaines professions libérales et commerciaux au niveau de l’échange, pour aller chercher des nouvelles infos, tendances, échanger entre confrères. L’intérêt est double : Promotion et information générale. Pour les boutiques e-commerce également c’est un support incontournable pour se faire connaitre et faire connaitre ses produits. Support très utile aussi pour gérer « les crises », des problèmes de SAV, des commentaires négatifs, des infos de dernières minutes … on peut ainsi gérer sa E-réputation ou envoyer rapidement une information : demandez-donc à la SNCF, aux journalistes ou encore aux politiques…

Là encore le support doit être animé régulièrement sinon aucun intérêt d'y être présent. En effet, les gens qui vous "suivent" ne vous prendraient pas au sérieux si vous faites un tweet tous les 15 jours. Ne pas hésiter à relayer les autres, à s'abonner à vos tendances... Là encore le support doit être animé régulièrement sinon aucun intérêt d’y être présent. En effet, les gens qui vous « suivent » ne vous prendraient pas au sérieux si vous faites un tweet tous les 15 jours. Ne pas hésiter à relayer les autres, à s’abonner à vos tendances… On peut n’y consacrer qu’une petite heure par semaine si cela est fait sérieusement. Ne pas hésiter à relayer un article ou une page web en faisant plusieurs tweets, identiques ou avec quelques changements afin d’amplifier la visibilité de votre sujet ou article à promouvoir… Un très bon réseau pour promouvoir votre entreprise et votre site web…

CONSEIL : OUVREZ VOTRE COMPTE EN CRÉANT UNE PAGE À VOTRE IMAGE AVEC L'ESSENTIEL POUR LA PRÉSENTATION (Y COMPRIS GRAPHIQUE). RECHERCHEZ RAPIDEMENT DES ABONNEMENTS ET DES ABONNÉS. ÉCHANGEZ, PARTAGEZ, RÉPONDEZ, REMERCIEZ, SUIVEZ...CONSEIL : OUVREZ votre compte en CRÉANT une page à votre image avec l’essentiel pour la présentation (y compris graphique). Recherchez rapidement des abonnements et des abonnés. Échangez, Partagez, répondez, remerciez, suivez… Si vous utilisez les publicités pensez mots clefs liés à votre activité et tweets concernés. Le lien vers le sujet est indispensable. Testez les sondages pour vérifier L’INTÉRÊT des autres sur vos sujets…

Réseaux sociaux Entreprise : Besoin d’assistance, de conseils pour vous lancer, une prise en charge totale ? Contactez-moi.


GOOGLE+ (et Youtube)


GOOGLE+ (et Youtube)

En résumé :

  • GOOGLE-PLUSTranche d’âge de 18 à 65 ans et plus.
  • Le support est utilisé sous forme de profil, et en page business très utile au référencement local.
  • Certains profils restent privés, mais la plupart sont publics.
  • De nombreux échanges se font via des communautés, et possibilité de classer les « amis » par cercles (thématiques)
  • La page business est très efficace pour une visibilité dans google recherche après sa validation (courrier ou téléphone)
  • Peut être utilisé sans animer le profil, juste dans le but du référencement local.
  • Possibilité de lier le profil et/ou la page Business à vos annonces adwords.
  • Vous avez des vidéos à diffuser : créez également votre chaine YouTube et liez-la à votre page ou profil.

google-local Vous l'avez compris, on est sur un outil google : quoi de plus pertinent pour votre référencement ! Intérêts et obligations : Vous l’avez compris, on est sur un outil google : quoi de plus pertinent pour votre référencement ! En effet, même si au niveau du profil la communauté est moins active et interactive que Facebook et Twitter, ce qui vous laisse le choix d’animer ensuite le profil sans trop forcer, la création d’une page business (et/ou marque pour d’autres) est indispensable pour un bon référencement local. Vous souhaitez être vu sur votre ville, votre département : c’est l’outil ultime… De plus, si vous utilisez des campagnes Google Adwords (« Classiques » ou Express), vous pouvez ajouter les extensions d’annonce telles que celle de votre profil, votre adresse (dans google map), votre téléphone… et ainsi apporter à Google de la pertinence sur votre présence locale. Pour les vidéos, l’utilisation de YouTube qui est désormais liée à google, vous permet ainsi d’avoir « d’autres » liens sur la toile visible dans Google recherche et surtout vidéo !  C’est donc le support de prédilection en complément de votre chaîne si vous communiquez par des vidéos…

REFERENCEMENT-COMMERCE-LOCAL Si vous souhaitez une visibilité locale dans le moteur de recherche Google vous devez utiliser ce support. Que vous soyez Artisan, PME/PMI, Magasin physique... créez votre page businessEn conclusion : Si vous souhaitez une visibilité locale dans le moteur de recherche Google vous devez utiliser ce support. Que vous soyez Artisan, PME/PMI, Magasin physique… créez votre page business : vous apparaîtrez naturellement dans les recherches sur votre commune ou votre département si vous avez sélectionné soigneusement les activités de votre société. En revanche, si vous ne souhaitez pas communiquer votre adresse physique, ou si vous avez une boutique E-commerce (vente en ligne uniquement) : il n’y aura pas beaucoup d’intérêt, si ce n’est le référencement « Keywords/Marques ». Bien évidement, si vous avez un site web, profitez-en pour lister tous les liens utiles (pages, articles, formulaires de contact…), et n’hésitez pas à relayer vos actualités et nouveautés sur le flux de la page business ou votre profil. Si vous n’avez pas de site web, le support peut remplacer allègrement les pages jaunes ou venir en complément pour amplifier votre visibilité sur votre ville ou votre département. Pour finir, les vidéos postées sur YouTube sont des mieux en mieux référencées depuis les rapprochement entre les deux entités, reliez donc votre compte google et votre chaîne YouTube : succès et visibilité garantis…

CONSEIL : CRÉEZ VOTRE PAGE GOOGLE BUSINESS ET LOCALISEZ SUR GOOGLE MAP VOTRE ADRESSE, SÉLECTIONNEZ LES CATÉGORIES LES PLUS PROCHES DE VOTRE ACTIVITÉ, CRÉEZ LE PLAN D'ACCÈS À VOS LOCAUX, RENSEIGNEZ TOUS LES ÉLÉMENTS UTILES A LA PRISE DE CONTACT (TÉLÉPHONE, ADRESSE MAIL...)CONSEIL : Créez votre page google business et localisez sur google map votre adresse, SÉLECTIONNEZ les catégories les plus proches de votre activité, créez le plan d’accès à vos locaux, RENSEIGNEZ tous les ÉLÉMENTS utiles a la prise de contact (TÉLÉPHONE, adresse mail…) Un code de validation de la page est adressé rapidement : 5 à 10 jours max par courrier, ou immédiatement si vous utilisez la validation par TÉLÉPHONE. Pour aller plus loin et si vous souhaitez animer le support, créez également votre profil google+, et recherchez des prospects potentiels dans les communautés, ajoutez des contacts, partagez, relayez… Vous pouvez également utiliser cet outil comme une veille CONCURRENTIELle et/ou configurer des alertes google pour vous tenir informé et surveiller 😉

Réseaux sociaux Entreprise : Besoin d’assistance, de conseils pour vous lancer, une prise en charge totale ? Contactez-moi.


instagram

INSTAGRAM (et Pinterest)

En résumé : 

  • INSTAGRAMTranche d’âge : en majorité les jeunes, mais pas que… des acheteurs aussi…
  • Support un peu particulier car normalement* utilisable qu’avec un smartphone..
  • L’accroche se réalise principalement via des visuels : photos et mise en valeur…
  • Des descriptifs complets peuvent venir en complément des visuels, et le lien vers une page d’achat ou une présentation du produit est indispensable pour créer du trafic.
  • Sans intérêt (ou presque) pour les petits artisans ou prestataires de service.
  • Une boutique E-commerce (selon le profil des acheteurs) ou une marque se doit d’être sur ce réseau.
  • La communication par l’image ou par le slogan est de rigueur sur ce support.

Intérêts et obligations : Comme indiqué plus haut, il vous faudra utiliser votre smartphone ou une tablette pour communiquer sur votre compte Instagram. Mais comme ce n'est pas toujours très pratique,Intérêts et obligations : Comme indiqué plus haut, il vous faudra utiliser votre smartphone ou une tablette pour communiquer sur votre compte Instagram. Mais comme ce n’est pas toujours très pratique, * il existe un logiciel qui vous permet de relayer vos photos et textes directement via votre ordinateur : il s’appelle Gramblr… Pour MAC ou PC, c’est par là 🙂

Ce support est donc réservé aux marques et aux boutiques (E-commerce ou non). Une bonne solution pour les opérations promotions, mise en avant des soldes (entre autres). Pour les commerces locaux du type restaurants, Hôtellerie, ou encore pop up boutique (magasin éphémère), il peut être judicieux de communiquer sur ce support. En conclusion : Vous l’avez compris, on touche ici une tranche d’age assez jeune en moyenne, et/ou des acheteurs compulsifs ! Ce support est donc réservé aux marques et aux boutiques (E-commerce ou non). Une bonne solution pour les opérations promotions, mise en avant des soldes (entre autres). Pour les commerces locaux du type restaurants, Hôtellerie, ou encore pop up boutique (magasin éphémère), il peut être judicieux de communiquer sur ce support. Comme pour Twitter, il vous faudra des abonnés et être suivi pour être efficace. Dans le même esprit, vous pouvez également utiliser Pinterest qui est assez similaire, tant dans son utilisation (via smartphone ou tablette) que dans le profil des sociaunautes.

CONSEIL : OUVREZ VOTRE COMPTE. PENSEZ VISUEL ET IMAGE DE MARQUE : EN EFFET PLUS C'EST JOLI PLUS CA ATTIRE ! SI VOUS UTILISEZ VOTRE SMARTPHONE OU TABLETTE : PRÉPAREZ TOUS VOS ÉLÉMENTS EN AMONT (TEXTES, VISUELS, LIENS...), PUIS ENVOYEZ TOUT CA PAR MAIL DANS VOTRE MESSAGERIE CONFIGURÉE SUR VOTRE TÉLÉPHONE OU TABLETTE : VOUS N'AUREZ PLUS QU'À FAIRE COPIER/COLLER ET "AJOUTER" IMAGE : LE TOUR EST JOUÉ...CONSEIL : OUVREZ votre compte. Pensez visuel et image de marque : en effet plus c’est joli plus ca attire ! Si vous utilisez votre smartphone ou tablette : préparez tous vos éléments en amont (textes, Visuels, liens…), puis envoyez tout ca par mail dans votre MESSAGERIE configurée sur votre téléphone ou tablette : vous n’aurez plus qu’à faire copier/coller et « ajouter » image : le tour est joué… Si vous installez Gramblr, vous VERREZ que l’interface est très simple, que la retouche et mise en valeur des visuels est disponible avec de nombreux gadgets, et cerise sur le GÂTEAU : vous pouvez « acheter » des likes afin de PROMOUVOIR rapidement… Je ne vous en dis pas plus : Installez-le – vous verrez 😉

Réseaux sociaux Entreprise : Besoin d’assistance, de conseils pour vous lancer, une prise en charge totale ? Contactez-moi.


linkedin

LINKEDIN (et Viadéo)

En résumé : 

  • LINKEDINTranche d’âge de 19 à 65 ans et plus.
  • Initialement un réseau professionnel dédié aux chefs d’entreprises, cadres, employés axé sur le recrutement.
  • Certains profils et inscriptions sont gratuits. La version abonnement est privilégiée pour obtenir toutes les fonctionnalités.
  • Utilisé par le chasseur de têtes, le réseau s’est peu à peu étendu à des options de publications et un regroupement par communauté(s).
  • L’objectif numéro 1 reste le réseautage et la mise en relation entre professionnels.
  • L’ouverture plus large et simplifiée de « pulse » permet de créer publications et articles : une bonne compensation à l’absence d’un blog avec un lectorat professionnel.


Intérêts et obligations : Comme indiqué dans le résumé ci-dessus, il y a sur ce réseau LINKEDIN les comptes gratuits et les comptes payants nommés PREMIUMIntérêts et obligations
 : Comme indiqué dans le résumé ci-dessus, il y a sur ce réseau LINKEDIN les comptes gratuits et les comptes payants nommés PREMIUM. Le compte gratuit sera suffisant si vous souhaitez vous présenter à titre perso, ou donner un peu de notoriété à votre business. Si vous souhaitez réellement être actif, échanger avec d’autres et exploiter ce réseau sans être passif en attendant les invitations, il faudra alors vous orienter sur la version payante.


En conclusion : LinkedIn est utile pour vous présenter aux employeurs, prestataires, éventuelles recherches de sous-traitants, mais également pour développer des affaires, échanger entre confrères via les communautés, faire de la veille concurrentielle aussi ;) . En conclusion
: LinkedIn est utile pour vous présenter aux employeurs, prestataires, éventuelles recherches de sous-traitants, mais également pour développer des affaires, échanger entre confrères via les communautés, faire de la veille concurrentielle aussi 😉 . Valable également pour revendre ou acheter un commerce, une activité. Le tout nouvel atout de diffusion est donc l’ouverture récente de pulse en version gratuite qui permet de communiquer via des articles directement sur le support, ou de relayer les infos disponibles sur votre blog, votre support wordpress ou autres CMS.

Pour toutes ces raisons, vous comprenez que le petit artisan ou encore la boutique Ecommerce n’a quasiment aucun intérêt à être présent sur ce support, sauf avec l’idée de revente du commerce ou recherche d’employé(s). En revanche, pour une PME ou PMI c’est un support qui permet d’accroître la notoriété, l’E-réputation principalement, et de se faire connaitre par le biais de publications. Dans le même esprit il existe le réseau Viadeo : encore plus de limites au niveau de la gratuité et des outils de communication, ce dernier étant vraiment orienté emploi et dialogue entre professionnels : si vous cherchez à communiquer de façon « publicitaire » ce n’est pas l’outil…

CONSEIL : OUVREZ UN PROFIL GRATUIT DANS UN PREMIER TEMPS, ET RENSEIGNEZ DE FAÇON TRÈS PRÉCISE TOUTES LES INFORMATIONS VOUS CONCERNANT. VOUS POURREZ ENSUITE SOUSCRIRE À LA VERSION PAYANTE SI VOUS VOUS SENTEZ LIMITÉCONSEIL : OUVREZ UN PROFIL gratuit dans un premier temps, et renseignez de façon très PRÉCISE toutes les INFORMATIONS vous CONCERNANT. Vous pourrez ensuite souscrire à la version payante si vous vous sentez limité. Adhérez aux communautés qui vous ressemble, ce seront toujours des informations qui pourront vous être utiles par la suite pour votre business.

Réseaux sociaux Entreprise : Besoin d’assistance, de conseils pour vous lancer, une prise en charge totale ? Contactez-moi.



Aller plus loin sur les Réseaux sociaux Entreprise ?

Réseaux sociaux Entreprise : Quels sont les profils de vos clients sur les réseaux sociaux ?J’ai tenté de vous orienter au mieux en fonction de mon expérience d’utilisation des ces divers réseaux sociaux, tant à titre personnel qu’en tant que community-manager pour certains de mes clients, ou encore mise en place pour d’autres aujourd’hui totalement autonomes sur ces supports. Alors Si vous n’êtes pas « essoufflés » par cet article que je n’ai pas réussi à faire plus court (Abstract 2954 mots – temps de lecture estimée à 8/12 mn)  🙂

9 liens pour aller plus loin sur Réseaux sociaux Entreprise :

  1. Les utilisateurs des réseaux sociaux en France : profils, comportements, attitudes
  2. Chiffres réseaux sociaux – 2015
  3. Le profil démographique des utilisateurs de Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Snapchat…
  4. Étude : l’engagement selon les réseaux sociaux et la taille des pages et profils
  5. Twitter, Facebook, LinkedIn, Pinterest et autre Instagram… autant de plateformes social media qui attirent tel ou tel type d’internautes. Quel est le profil des utilisateurs de chacun de ces réseaux sociaux ?
  6. Étude : le profil type des utilisateurs des réseaux sociaux en 2014 !
  7. Le profil socio-démographique des utilisateurs de réseaux sociaux – Comment utiliser les Réseaux sociaux professionnels ?
  8. Quels sont les profils de vos clients sur les réseaux sociaux ?
  9. [Infographie] Facebook ou Twitter, comment choisir ?

Commentaires ouverts et modérés

Article Réseaux sociaux Entreprise, Artisan, PME, PMI... :
quel(s) support(s) choisir ? - © CHAB - Février 2016

OK GOOGLE Référencement Comportement Impact SEO : On en parle ?

OK GOOGLE  Référencement Comportement Impact SEO : On en parle ?

OK GOOGLE  Référencement Comportement Impact SEO : On en parle ?

#OKGOOGLE  #Référencement #Comportement #Impact #SEO


 

OK GOOGLE : la recherche vocale

OK GOOGLE : la recherche vocaleCertains d’entre vous l’ont déjà constaté, voir adopté, Google a développé dans son moteur de recherche la recherche vocale. Cette fonction est disponible sur les tablettes et Smartphones (appareils Android, iPhone ou iPad, Chrome et Chromebooks…). Plus d’info sur les systèmes ici « Recherche et commandes vocales avec le mot clé « Ok Google« .

mobinaute Recherche et commandes vocales avec le mot clé "Ok GooglePour l’internaute, ou plutôt le mobinaute puisque sur les ordinateurs traditionnels la plupart des utilisateurs (WINDOW ou MAC) continueront à utiliser le moteur de recherche standard version « traitement de textes » (sauf sous Chromebooks où le système est déjà en place forcement), les recherches sur le net se voient donc simplifiées puisque qu’il suffit d’énoncer sa recherche, et Google vous déroule les résultats.

Gain de temps au niveau de la saisie qui n’est plus à faire, mais qu’en est-il réellement du résultat de ces recherches vocales, et quelles impactes et conséquences pour ceux qui travaillent sur le référencement, le marketing web et l’optimisation du SEO en général ?


Référencement Comportement

Le journal du net Le journal du net (via virgile-juhan) a fait un article sur le sujet il y a quelques temps, indiquant que le phénomène et le volume de ces recherches prennent déjà de l’ampleur « outre atlantique », et analyse rapidement ce qui peut changer, je cite :

« Ce qui change avec la recherche vocale. Tous ces éléments invitent à croire au décollage de la recherche vocale, non pas comme un remplacement, mais plutôt comme un complément des recherches réalisées avec un clavier. Le SEO ne devrait pas être radicalement modifié, mais les recherches réalisées par la voix ne sont pas tout à fait les mêmes que celles saisies au clavier… Plusieurs différences peuvent être observées.

  •  Les requêtes pourront facilement s’allonger…
  • De vraies phrases pourront remplacer les successions de mots clés…
  • Les requêtes pourraient être réalisées avec une meilleure orthographe…

 Une meilleure orthographe : Difficile de faire pire 🙂

Une meilleure orthographe sur le webSur le dernier sujet, (et pas des moindre) il est évident qu’avec son correcteur d’orthographe intégré, ces recherches vocales seront exempts de fautes d’orthographe. C’est intéressant pour ceux qui travaillent dans ce monde du SEO, car depuis de nombreuses années il faut en plus d’imaginer les éventuelles requêtes que l’internaute va taper dans Google lors de sa recherche, imaginer également toutes les fautes d’orthographe, les accents oubliés (qui pour autant ne sont pas les plus simple à référencer)… Quelques exemples plus bas pour illustrer…

les fautes d’orthographeSans être réac’, car il n’y a pas que les jeunes concernés avec leur « écriture mode texto » qui s’est généralisée, et qui ne savent presque plus écrire Français, l’orthographe en France va de mal en pis,  s’en est même effarant quand vous recevez pour le compte d’une entreprise les nombreuses demandes par mails qu’il faut parfois relire plusieurs fois pour comprendre réellement le contenu de la demande 🙁

J’ai l’exemple d’un de mes clients aujourd’hui, où dans leur métier lié au « fosses septiques« , il fallait jusqu’à présent penser à écrire l’expression sous toutes ses formes : fosse sceptique (45% quand même), et pour la plus belle qui représente 8% des demandes « Fausse sceptique » : on atteint là des sommets !

Requêtes plus longues, vraies phrases ?

Concernant les 2 autres points « Les requêtes pourront facilement s’allonger » et « De vraies phrases pourront remplacer les successions de mots clés » je ne suis pas en total accord.

OK GOOGLE : la recherche vocale qui ne comprend pas toujours. la recherche vocale a aussi ses limitesEn effet, la recherche vocale a aussi ses limites, même si les choses vont surement évoluer, aujourd’hui, ce n’est pas encore le paradis… D’une part parce que de nombreux utilisateurs ne configurent  pas dès le départ cette recherche vocale sur leur Smartphone et Tablette, pensant que de toute façon cela va se faire tout seul sans difficulté et reconnaitre « The Voice ». D’autres part parce que même en ayant utilisé l’assistant de recherche vocale dès l’installation, il faut avoir une très bonne élocution, parler distinctement, être dans un endroit où le bruit est neutre pour que cette recherche vocale réponde totalement à votre voix et répercute votre recherche énoncée.


On en est encore qu’aux prémisses de ces outils de reconnaissance vocale, cela me rappelle un peu l’audiotel et ses dysfonctionnements : le mode « craquage » que cela peut aussi nous apporter.

pauseAllez, pour le fun on « s’offre « une petite parenthèse avec « Becky waters » et les joies de l’audiotel. Personnellement, c’est le « Faites étoile » dont je ne me remets toujours pas 🙂

Dans le même esprit, je pense que l’utilisation ce nouveau service Google va changer le comportement de celui qui recherche, qui s’orientera plutôt vers des requêtes courtes de quelques mots clefs, plutôt que d’énoncer une phrase complète que Google interprétera un peu comme il le veut, remplaçant tel mot par un autre, ou ne comprenant pas la fin de la phrase…. Le mobinaute va alors progressivement simplifier sa requête en allant à l’essentiel de sa recherche avec 2 à 4 mots clefs maximum .


Conséquences Impact SEO

SEO Conséquences Impact SEO OK GOOGLEAu final pas de gros changement à prévoir pour ceux qui sont en charge du SEO, le webmarketer va pourvoir se concentrer sur les mots clefs, requêtes courtes et expressions longues traines, en oubliant les mots mals orthographiés (même si google standard propose souvent la correction, tout le monde ne l’utilise pas ou ne la voit pas). Les titres, méta-description et contenu vont donc être orientés sur l’essentiel.

Quid des accents : puisque Google va les réécrire, les experts SEO vont devoir les prendre en compte. Un exemple typique de résultats qui peuvent varier, avec le simple mot « ETUDE« .

Le résultat dans Google n’est pas le même (même si peu de variante) selon que vous mettez l’accent ou pas :

étude etude

Voilà, tout ceci n’est que mon point de vue personnel, mais nous sommes déjà nombreux dans la profession à s’être penché sur cette nouveauté et ses influences (ou pas).

La boite à commentaires est ouverte plus bas si vous avez un avis sur le sujet…

quelques liens également au bas de cet article « pour aller plus loin »…


Conclusion sur une éventuelle évolution de comportement avec ce fameux « OK Google »

internaute-mobinaute Conclusion sur une éventuelle évolution de comportement avec ce fameux "OK gOOgle"Pour l’internaute, cette nouvelle fonction est donc du « pain bénit », puisqu’on le sait, l’internaute est pressé (80% s’arrete à la première page), il aime trouver chaussure à son pied le plus rapidement possible, les longues saisies en mode texte ne sont pas sa tasse de thé, et il a un peu honte d’avoir de grosses lacunes en orthographe au point de réduire ses écrits pour ne pas paraitre ridicule.

OK Google est donc pour lui un outil formidable qui va contourner tous ses problèmes… ?

OK GOOGLE  Référencement Comportement Impact SEO : On en parle ?Sauf que les community-manager, responsable de webmarketing et autres webmasters vont adapter leurs techniques  SEO afin d’optimiser leur entonnoir : les meilleurs résultats du webmarketer doivent figurer en première page de Google… mais la réponse optimisée de l’internaute elle ne sera peut être que beaucoup plus loin, même si les algorithmes de Google sont de plus en plus pointus et exigent du contenu, pas certains que les réponses vraiment pertinentes seront les premières…


Quelques Liens Utiles pour vous faire un avis :

Comment la recherche vocale va décoller, et impacter le SEO – Recherche et commandes vocales avec le mot clé « Ok Google »   Pour profiter du meilleur de Google – L’impact de la recherche vocale « Ok Google » sur le SEO et les usages du web Référencement naturel local, lien entre Recherche Locale et Recherche Vocale sur Google Now. – «?OK Google?»


thématiques connexes  : Community Manager Webmarketing – Hashtag Recherches Ciblées – SIMPLIFIER VOS RECHERCHES GOOGLE


 

 

Community Manager Webmarketing

Community Manager Webmarketing

Être rémunéré pour « échanger » sur les réseaux sociaux c’est un comble !

LE « Community Manager Webmarketing » en passe d’être un métier « à part entière »…


 

Community Manager Webmarketing

Vous voyez et entendez certainement assez régulièrement ces termes quand vous êtes sur la toile « Community Manager » (dit aussi CM), Webmarketing, Webmarketer

Depuis le Web 2.0 ces mots reviennent assez régulièrement dès que l’on se penche un peu sur les métiers liés à internet. Au départ, un terme très générique était utilisé, celui d’informaticien. Le web a évolué, le langage aussi (pas que celui de l’informatique) et les expressions et/ou désignations également.

Webmarketing Community Manager WebmarketingVous avez donc depuis quelques années assimilé le métier de webmaster (celui qui conçoit le site internet), celui d’infographiste (celui qui s’occupe des visuels, photos, images…) ou encore « référenceur » (celui qui vous permet d’être visible dans Google et autres moteurs de recherche).

Désormais, il faut également vous familiariser avec ces nouveaux métiers et leurs fonctions : le webmarketer ou Community Manager (CM) qui est (ou sont pour les agences de communication), celui (ou ceux) en charge du webmarketing…


Community Manager Webmarketing : qu’est ce que c’est ?

Et bien on vous paye pour être sur facebook, twitter, google +, pinterest, Instagram…

Là vous vous dites « trop bon comme métier ça : moi je suis « de longue » sur facebook et on ne me paye pas pour autant ! » 🙂

webmarketing-CM Community Manager Webmarketing : qu'est ce que c'est ?Stoppons la plaisanterie immédiatement, le community manager n’est pas là pour mettre des LOL ou MDR, relayer la blague du jour sur rire et chanson, ou débattre sur la fameuse « Robe bleue ou robe blanche » …

Je le dis et je le répète, avoir un site web c’est bien, qu’il soit consulté c’est mieux.

L’emprise des réseaux sociaux depuis quelques années est très importante pour les entreprises et sociétés également. En effet, le meilleur moyen de promouvoir ces produits ou services (pour les sociétés), ou encore ses ventes, ses promotions, ses codes réduc (pour les boutiques e-commerce), est de relayer ces infos sur les réseaux sociaux.

INTERNET-MANAGER Google impose aujourd'hui au site web de réaliser du contenu, régulièrement et pertinentGoogle impose aujourd’hui au site web de réaliser du contenu, régulièrement… et pertinent. Pour ceux qui ne le font pas, le référencement naturel du site ne peut être au rendez-vous. Si justement vous faites du contenu régulièrement, pour parler de vos produits, l’idéal est de relayer, divulguer ces articles et nouveautés sur les réseaux sociaux.

Mon petit conseil  :  Ne parlez pas que de vous et de vos produits ! Intégrez cette notion de partage, de relais des autres, car c’est ca aussi les communautés. Gardez bien cela à l’esprit, sinon vous serez dans un simple monologue et une dépense d’énergie qui ne vous amènera pas grand chose si vous souhaitez un véritable ROI


Community Manager : A quoi ça sert ?

C’est là que le CM (Community Manager) intervient. De plus, il peut ensuite interagir avec les « abonnés », (en découvrir de nouveaux également), apporter des réponses, et prendre en charge ce que l’on nomme la E-réputation.

Ce n’est donc pas une simple présence sur facebook ou autres réseaux sociaux, mais bel et bien l’animation de la vitrine commerciale, en y relayant des infos, des actus…

WEB-MARKETING Community Manager : A quoi ça sert ?

Des règles sont présentes, comme les heures favorables pour publier ses contenus : en effet, si vous avez une boutique en ligne vous allez privilégier les fins de journées et les weekend pour envoyer vos infos. Si vous êtes une entreprise, vous publierez plutôt pendant les horaires de bureau, en évitant soigneusement le vendredi après midi ou mercredi, où les entreprises sont souvent démunies de leur personnel…

Idem pour les réseaux sociaux, une « sélection de présence » s’impose en fonction de votre activité. En effet, le profil des « socionautes » n’est pas le même d’un réseau à l’autre, tant au niveau de la tranche d’âge ciblée, que de leur fonction professionnelle. Sans généraliser, la tranche d’âge sur Facebook est plutôt jeune (comme pour Instagram ou Pinterest par exemple) pour autant de nombreux quinquagénaire (et plus) sont également actifs dans l’esprit du « partage familiale ». Google + se regroupe en communautés et centres d’intérêts, alors que sur Twitter, de nombreux « décideurs », prescripteurs, et autres dirigeants et entreprises sont présents, ce qui est aussi le cas pour Viadéo et Linkedin. Il faut donc dès le départ bien choisir le (ou les) réseau(x) sociaux qui vont vous permettent de rentabiliser cet investissement de « présence sociale » : en effet, quelques minutes par jour font rapidement des heures en fin de mois…


Qui fait le « Community Manager » ? 

COMMUNICATION-ENTREPRISE Qui fait le "Community Manager" ? Certaines entreprises (les plus grosses) gère cela directement en interne avec un service ou un(e) employé(e) dédié(e), ou font appel à un prestataire à part entière. Il arrive également qu’une petite PME confie cette tache à un des salariés ou au stagiaire que l’on ne sait pas comment occuper… C’est une solution, mais pas forcement la meilleure puisque justement cela devient un métier à part entière (ou en complément), et qu’il y a des codes, des règles, que le salarié « lambda » ne respectera surement pas, et donc sans efficacité à l’appui.

ANIMATION-RESEAUX-SOCIAUXPour ma part vous le savez (enfin nombre de mes clients le savent eux et se reconnaitrons dans ce post), cela fait partie également des mes compétences et de mes taches quotidiennes. Je ne citerai pas ici le nom des sociétés qui m’ont confié cette tache en plus de la gestion de leur site (car j’utilise le pseudo ou le compte de la dite société pour le faire en toute transparence et non mon profil perso), mais cela fait partie de l’optimisation de leur visibilité sur le net, et croyez moi pour certains, j’y passe de nombreuses heures… Pour certains autres, j’ai simplement mis également en place et personnalisé/optimisé leurs pages (page Facebook, Compte Google MyBusiness…), et ils ont pris la main dessus après les avoir formé sur le rouage de ces réseaux.

Compte Google MyBusinessBien entendu de mon coté également je suis également présent (voir très présent) sur les réseaux sociaux : ne soyez donc pas trop surpris si vous voyez un tas de contenu au quotidien… Non je ne suis pas addict (quoi que…), ou  » il passe tout son temps sur facebook… ».

Cela fait partie de mes taches quotidiennes afin d’optimiser la visibilité des uns et des autres…

Et puis avouons le, y’a pire comme métier que « Community Manager »

Vous souhaitez une présence sur les réseaux sociaux, quelques conseils, Comment se lancer en CM (Community Manager) ? N’hésitez pas à me consulter.


Pour me suivre, c’est par ici :

facebookFacebook Perso : A part quelques contenus en mode public, une grande partie n’est partagée qu’avec les amis, voir la famille uniquement… Un peu de respect pour la vie privé s’impose !

pages-facebookFacebook Pro : Là c’est CHAB qui gère, et si tout est public, c’est tout de même très orienté « WEB », et dédié à la promo (#pro #mots) de mes clients et amis.

Ttwitterwitter : Je ‘utilise plus pour m’informer et suivre le quotidien. Pour les tweets, ce ne sont que ceux de Facebook mode public qui s’y intégre directement… Pas le temps…

google-plusGoogle + : Surement celui que je préfère, tant en « infos entrantes » que « sortantes ». Ceux de ma profession y sont présent également et naturellement (Outil Google et visibilité Google oblige).


scoop-it Media RelationsPour finir, et comme j’ai décidé d’être sympa aujourd’hui, et puisque tu as eu le courage de lire cet article jusqu’en bas 🙂  …

Pour ceux qui sont déjà présent, et qui cherche un outil pour publier plus rapidement sur l’ensemble des réseaux sociaux, je vous conseille ce petit outil nommé scoop.it : il vous permettra de relayer vos articles et contenu en un seul clic sur l’ensemble de vos réseaux. scoop.itL’inscription est gratuite. Vous pouvez également vous connecter et vous inscrire via votre compte Facebook ou Twiter. Attention toutefois, la version gratuite ne vous permet la  création de  2 TOPIC (sujets) uniquement. Pour aller plus loin il existe deux versions payantes. Il ne remplacera pas des articles ou post complets, mais pour le relais de vos pages il peut s’avérer très efficace, et surtout vous faire gagner de nombreuses heureswww.scoop.it

Have a fun.


Quelques liens utiles pour mieux comprendre ET ALLER PLUS LOIN DANS « Community Manager Webmarketing » 

Pourquoi le Community Management est-il essentiel ? – Mais qu’est-ce que c’est un Community Manager ?Patron, c’est quoi un community manager ? – #MakeMeStats un outil pour les community managers fait par des community managers


Un fois n’est pas coutume, j’ai ouvert la boite à camembert… euh Commentaires pardon 🙂

Rz_11bHabituellement j’évite (robots spam et nettoyage), et puis parce que je préfère échanger sur le réseaux sociaux plutôt que sur mon blog. Mais comme le sujet peut être débattu, n’hésitez pas à apporter vos remarques, compléments d’infos, ou votre avis sur le sujet tout simplement. Bien entendu, ces commentaires sont modérés et mis en ligne et validés par mes soins si la pertinence est présente… 🙂

Article "Community Manager Webmarketing" © CHAB

Google Analytics Appliquez les filtres au trafic polluant

Mis en avant

#socialbuttons #buttonsforwebsite #semalt : Google Analytics Appliquez les filtres au trafic polluant

Google Analytics Appliquez les filtres au trafic polluantSi vous utilisez Google Analytics pour analyser le trafic entrant de votre (vos) site(s) web (ce qui semble être un minimum syndical dirons-nous…), vous avez surement déjà constaté des pics de trafic qui au final n’en sont pas, où tout simplement des statistiques qui sont totalement faussées par des entrées non désirées.

Vous pouvez vérifier les sources du trafic entrant par l’outil suivant :

Acquisition | Source/Support.

Et là … vous pouvez vous retrouver avec un trafic non désiré, provenant d’url qui ne trouvent surement aucun intérêt au site web concerné. C’est le cas actuellement avec les url suivantes par exemple :

social-buttons.com / referral | buttons-for-website.com / referral | ou encore semalt.semalt.com / referral

semaltshare-button

#socialbuttons #buttonsforwebsite #semalt

Google Analytics Appliquez les filtres au trafic polluant

Cliquez pour Agrandir

Google Analytics Appliquez les filtres au trafic polluantComme vous pouvez le constater sur cet extrait, non seulement ce trafic polluant peut être important,  et donc fausser complètement les statistiques des véritables visites obtenues par le site concerné, mais en plus ces « fausses » visites vous « plombent » totalement le taux de rebond, puisque généralement seule la page index (ou une seule page) du site est visitée, mais en plus sur une durée de 0 à 1 seconde. Le nombre de pages vues et la pertinence du site sont également affectés. On peut aisément attribuer cela à du Spam, mais pour rendre compte à vos clients du réel trafic sur le site c’est une autre histoire… En effet, comment expliquerez-vous une progression fulgurante des visites alors que cela n’est pas le cas, et comment expliquer aussi ce taux de rebond et temps de visite totalement faux ?

Comment résoudre le problème.

htaccessCertains préconisent d’utiliser le htaccess, d’y intégrer les url concernées comme des exclusions, ou encore de chercher les mots clefs qui ont été utilisés pour les exclure également. Surement pas la technique la mieux adaptée, puisque certains mots clefs sont peut-être indispensables au trafic voulu, mais également parce le htaccess surchargé peut ralentir votre serveur et l’accessibilité du site, et donc entrer vers d’autres problèmes d’optimisation Google… Et puis cette liste n’étant pas exhaustive et étant variable d’un mois à l’autre, elle évoluera au fil des semaines et des mois…

Google Analytics Alors puisque c’est analytic et vos stats qui sont concernés, autant utiliser ce dernier pour corriger le problème.

Vous pouvez donc utiliser l’option « filtre » de Google Analytic et appliquer les filtres dédiés.ADMIN | VUES | FILTRES

Très simple, il suffit de vous rendre dans la partie ADMIN | VUE | FILTRES

 

URL EXCLUSION

Ajouter l’url non désirée au filtre « URL EXCLUSION ».

EXCLUSION-URL

Il faudra bien entendu créer un filtre pour chaque URL non désirée.

Vos statistiques de Google Analytic seront désormais moins polluées, votre taux de rebond, le temps de visites et le nombre de pages vues vous délivreront alors de véritables résultats que vous pourrez alors interpréter…

Quelques liens utiles :

Créer et gérer des filtres de vue (Google | Analytic)

Champs des filtres personnalisés (Google | Analytic)

Bloquer une IP ou un domaine avec le fichier .htaccess ( Ouvaton | htaccess)

Bloquer Semalt, Econom.co… la liste des spammeurs qu’il faut supprimer ! (Kultur StartUp | htaccess)

Enfin toutes les options pour exclure ce trafic très bien expliqué ici « What is Referrer Spam and How to Stop it »

Hashtag Recherches Ciblées

Mis en avant

Hashtag Recherches Ciblées #hashtagHashtag Recherches Ciblées / #Hashtag #RecherchesCiblées

Hashtag Recherches On les voit « fleurir » de partout sur la toile, et ils sont devenus quasi incontournables sur les réseaux sociaux.

Mais qu’est ce que ces HASHTAG (#), et à quoi servent-ils ?

Définition, utilité, propagande et promotion : tentons d’éclaircir le sujet…

Définition du Hashtag. #définitionhashtag

Pour faire simple, la première partie « HASH » indique la touche # de votre clavier, « TAG » est le mot clef qui est lié, appelé également « étiquette ».
L’accouplement du symbole « # » et du mot (exemple avec intempéries ces derniers temps) donne ce résultat #intempéries : il vous permet de trouver toutes les discussions sur le sujet  présentes sur le web et les réseaux sociaux.

Origine du Hashtag. #originehashtag

Utilisé dans les années 70 il donnait une signification d’immédiat, dans les années 80 une notion de traitement  prioritaire, puis par le protocole IRC utilisé principalement pour des canaux de thématique. Voir définition complète wiki

Twitter Pionnier pour les réseaux sociaux. #twitterhashtag

Twitter Pionnier pour les réseaux sociaux.C’est Twitter qui lança réellement son utilisation dès 2007, et à partir de 2009 Twitter a commencé à interpréter automatiquement les hashtags en liens hypertextes menant vers une page de résultats de son moteur de recherche, recensant ainsi tous les tweets contenant le hashtag. Facebook leader des réseaux sociaux n’a pas eu d’autres choix que de l’intégrer également à son portail en juin 2013, puisque les « sociaunautes » l’avaient assimilé chez le principal. Voir l’article Trois raisons pour Facebook d’aimer les #hashtags .
Google et son Google plus n’ont pas fait une annonce officielle sur le lancement ou la cohabitation du hashtag sur son réseau, mais explique via un mini tutoriel comment l’utiliser : Hashtags sur Google+ . Depuis plusieurs mois, même si vous n’intégrez pas un hashtag à votre post, Google s’en charge et l’intègre automatiquement en fonction de vos écrits, ou la pertinence de votre article…

Mais à quoi servent  les Hashtag ? #aquoiserventleshashtag

Ils sont utilisés historiquement principalement dans les réseaux sociaux. Mais à quoi servent  les Hashtag ?Ils permettent non pas d’affiner ou de simplifier vos recherches Google (voir l’article dédié), mais au contraire d’amplifier et de cibler votre recherche.

Vu plus haut avec l’exemple #intempéries, pour suivre ce sujet il vous suffit d’utiliser ce hashtag. Il suffisait ces derniers jours de coupler les 2 requêtes suivantes #intempéries #var et tous les sujets liés ressortaient directement… Que ce soit sur Twitter, Facebook ou Google+.
Les journalistes et politiques présents sur twitter l’utilisent couramment pour mettre en avant leur contenu, exemple récemment avec #élection #ump, ou encore #sarkozy #lemaire, ou les tendances du jour comme aujourd’hui  #DALSFinale, #ASSEOL , #Super Victor #MTVStars #NoelQuiDechire #BrunoJeVeuxVoirVioletta

Hashtag Marques, Slogan, Télévision…

#parcequetoulonIl est également souvent utilisé pour des slogans, exemple pour le RCT et ses supporters qui utilisent régulièrement ce dernier, un compte Twitter existe également : #parcequetoulon.
Le phénomène s’est amplifié depuis quelques années, à tel point que les entreprises et les marques l’utilisent également, exemple avec Leclerc et son fameux  » quiestlemoinscher « 

Hashtag Marques, Slogan, Télévision…Nos chaines TV et leurs émissions ont également exploité cette option de recherche, que ce soit pour suivre en direct les émissions et les réactions des « socios », comme par exemple Ruquier et On est pas couché, et l’abréviation #onpc  ou encore l’émission politique de France 2 Des Paroles et Des Actes abrégé en #DPDA, ou encore Danse Avec Les Stars #DALS. Cela permet à ces émissions d’avoir également une abréviation quand le titre de l’émission est un peu long….

Voir également « Voici les mots-dièse de quelques émissions télé ».

Au final vous l'avez compris, c'est un outil de plus pour effectuer
vos recherches sur le web, et principalement dans vos réseaux sociaux.
Devenus incontournables dans les recherches et l'utilisation des 
internautes, les webmaster et webmarketer les utilisent également 
pour booster la visibilité des sites internet qu'ils gèrent.

Utilisez vous aussi les Hashtag(s) sur vos comptes sociaux? #utilisationhashtag

Utilisez vous aussi les Hashtag sur vos comptes sociaux?Ils ne sont pas réservés qu’aux autres, vous pouvez également utiliser cette technique du hashtag pour parler d’un sujet, et ainsi mettre en avant telle ou telle expression. Vous pourrez ainsi avertir les différentes communautés du sujet cité sur votre post, votre site ou votre blog, et ainsi bénéficier d’un référencement pertinent… Utilisez-les à bon escient, en ne mettant en avant uniquement les mots clefs sur lesquels vous souhaitez que la « conversation » se poursuive ailleurs.

Exemple avec les hashtags que je mettrai en avant pour cet article :

#Hashtag #RecherchesCiblées #origine #àquoiserventlesHashtag #Marques #Slogan, #Télévision #comptessociaux #twitter #Facebook #Google+

 

Quelques liens pour aller plus loin : Vous avez dit hashtag? –  A quoi ça sert les hashtags dans les réseaux sociaux10 Things You Probably Didn’t Know You Could Do With #Twitter Search

Article « Hashtag Recherches Ciblées » – ©CHAB – #CHAB

SIMPLIFIER VOS RECHERCHES GOOGLE

Mis en avant

SIMPLIFIER VOS RECHERCHES GOOGLECOMMENT SIMPLIFIER VOS RECHERCHES DANS GOOGLE :

Vous faites surement partie des 90% d’internautes qui font leurs recherches sur Google. Le problème est de trouver LE SITE qui va vous satisfaire sur votre requête, au milieu des nombreuses réponses que Google va vous envoyer en retour. Elles sont classées par 10 (de 1 à 10) par page pour ce qui est du référencement naturel, en plus des liens appelés « liens sponsorisés » ou « lien commerciaux », depuis peu marqués comme « Annonce » en orange. Généralement vous trouverez 3 « annonces » en haut ou en bas, et 7 sur le coté (pour les requêtes où des annonceurs se sont positionnés). Ce sont les campagnes dites « Adwords » utilisées par les professionnels pour compenser leur absence en référencement naturel, ou pour simplement optimiser leur visibilité, mais ce n’est pas le sujet de cet article, j’y reviendrai surement un de ces quatre… Ce qui vous donnent donc un total de 10 à 20 réponses potentielles : comment s’y retrouver !

POUR SIMPLIFIER VOS RECHERCHES GOOGLEPOUR SIMPLIFIER VOS RECHERCHES GOOGLE

Les techniques de webmaster et de webmarketer  peuvent donc également être utilisées par vous même pour simplifier vos recherches dans Google, et ainsi réduire le nombre de réponses non pertinentes.

Google vous indique d’ailleurs en haut de page, le nombre de réponses que votre recherche a généré. (voir image ci dessous).

nombre-reponses

SIMPLIFIER VOS RECHERCHES GOOGLE : Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour simplifier votre recherche.

 

En tout premier lieu, évitez dans vos recherches les conjonctions de coordinations. Les « de », « et », « par » ne vous aiderons pas à trouver ce que vous recherchez…En tout premier lieu, évitez dans vos recherches les conjonctions de coordinations. Les « de », « et », « par » ne vous aiderons pas vraiment à trouver ce que vous recherchez…

Exemple, vous cherchez une robe de grande taille, inutile de taper la requête complète « robe de grande taille » (Environ 831 000 résultats (0,47 secondes)), choisissez simplement « robe grande taille »  (Environ 3 380 000 résultats (0,43 secondes). Vous constatez que cela n’a pas réduit mais augmenté le nombre de réponses apportées par Google, nous allons maintenant affiner cette recherche en resserrant l’étau…

Vos recherches sur Google SimplifiéesAjoutez un signe « + » entre chaque mot clef, de suite l’entonnoir se réduit : robe+grande+taille Environ 829 000 résultats (0,33 secondes). On revient quasiment sur le même nombre de réponses qu’avec le « de » intermédiaire, mais plus de pertinence…

Vous souhaitez optimiser encore plus votre recherche, et ne faire ressortir que les requêtes où ces mots sont présents, mettez la entre guillemets ainsi : « robe+grande+taille »  (Environ 119 000 résultats (0,40 secondes).

Il ne vous reste donc plus que 11900 pages à visiter, mais on sait via les nombreuses études du web, qu’il y a peu de chance que vous alliez en deuxième page, et que vous allez cliquer pour 70% d’entre vous sur les 3 premiers liens de cette première page, à moins que vous n’ayez pas trouvé bonheur

Il existe de nombreuses astuces pour optimiser ou réduire le nombre de réponses à vos recherche dans Google :

Tapez les mots en minuscule, pensez à l’ordre dans lequel vous les mettez… Allez à l’essentiel ! Voir également les quelques liens présents au bas de cet article.

RECHERCHE GOOGLEContrairement aux idées reçues (ou lues sur le web), si on utilise les accents, nous n’obtenons pas les mêmes réponses, exemple avec une requête type  sur laquelle je travaille régulièrement pour le Groupe SAE : « étude de sol« .

Avec l’accent voici le résultat : étude de sol  :  Environ 183 000 000 résultats (0,54 secondes), sans l’accent  etude de sol :   Environ 742 000 résultats (0,52 secondes)

Non seulement le nombre de réponses n’est pas le même, mais l’ordre des réponses est également différent… à prendre en compte…

Pour en savoir un peu plus, et pour vous aider à simplifier vos recherches Google, voici quelques liens utiles avec des petites astuces complémentaires :

Simplification, optimisation des recherches Google, astuces, conseils : Comment optimiser vos recherches ?Recherches Google : 10 Astuces pour les optimiserOptimiser vos recherches sur Google (Initiation)25 astuces pour la recherche sur Google

En complément, quelques chiffres sur « La Toile » Statistiques d’usage d’Internet, Temps passé sur Internet, Top 5 des sites les plus visités, Top 10 des sites les plus visités en France… : Chiffres Internet – 2014

Article " SIMPLIFIER VOS RECHERCHES GOOGLE " by CHAB

Webmaster Webmarketeur Hyères Var 83

Mis en avant

Webmaster Webmarketeur Hyères Var 83

CHAB Gestion de votre Communication Internet. Webmaster, Webmarketeur, création de site internet, suivi, conseil & stratégie…#SITE #BOUTIQUE #referencementweb #FORMATION #SUIVI

#SITE #BOUTIQUE #REFERENCEMENTWEB #FORMATION #SUIVI

Panda Penguin Google SEO

#Panda #Penguin #Google #SEO

Panda Penguin Google SEO. Panda Penguin : Mais qui sont donc ces deux animaux à priori si dociles, et tellement féroces pour le référencement des sites internet ?Panda Penguin :

Mais qui sont donc ces deux animaux à priori si dociles, et tellement féroces pour le référencement des sites internet ?

Ils sont l’un comme l’autre des filtres Google, qui parmi ses nombreux algorithmes essayent de faire le tri dans nombreuses réponses lors d’une recherche sur ce moteur. Entrer dans les détails techniques serait plutôt rébarbatif, vous trouverez donc quelques liens utiles au bas de cet article pour vous guider et en savoir plus…

Panda Penguin Google SEO : Essayons simplement et rapidement de synthétiser les supers pouvoirs de ces 2 bestioles…

SEO REFERENCEMENT

INTERNET PRESENCE SEO REFERENCEMENT. Lors de l'explosion de la bulle internet, les techniques de référencement étaient relativement simpleLors de l’explosion de la bulle internet, les techniques de référencement étaient relativement simple : choisir un nom de domaine générique lié à l’activité, quelques pages avec un titre similaire et liées, et un tas de mots clefs… certains utilisaient même des centaines de mots clefs dans les pages, écrits en blanc sur fond blanc pour « doper » la visibilité. Au final, au début des années 2000 vous tapiez « bleu, blanc, rouge » dans Google, et un hôtel à Phuket pouvait sortir en tête (ils étaient très bon pour cela les Thaïlandais…) !

GOOGLE RECHERCHES

Il y a de plus en plus de sites internet, de blogs et autres boutiques en ligne, et donc de plus en plus de réponses possible lors de vos recherches dans Google, plus ou moins pertinentes… GOOGLE RECHERCHES. Il y a de plus en plus de sites internet, de blogs et autres boutiques en ligne, et donc de plus en plus de réponses possible lors de vos recherches dans Google, plus ou moins pertinentes…C’est pourquoi Google a mis en place ces filtres, qui permettent d’affiner, et de mieux cibler les recherches des internautes… D’autres raisons aussi et surement … on en reparlera…

PANDA GOOGLE :

Déployé régulièrement (actuellement quasiment 1 fois/mois), ce filtre analyse principalement le contenu du site. Pour les webmaster(s) ou propriétaire(s) de site, une seule règle :  créer du contenu de la meilleure qualité possible, et le plus régulièrement possible. Si vous souhaitez que votre site web soit bien visible dans le moteur de recherche, il faudra donc créer du contenu lié à votre activité. PANDA GOOGLE. Déployé régulièrement (actuellement quasiment 1 fois/mois), ce filtre analyse principalement le contenu du site. Pour les webmaster(s) ou propriétaire(s) de site, une seule règle :  créer du contenu de la meilleure qualité possible, et le plus régulièrement possible.On ne peut pas être premier sur tous les mots clefs que l’on souhaite, mais quand la structure du site internet est bien organisée, que les pages et les articles sont bien rédigés, et qu’ils parlent réellement de votre activité, il y a toutes les chances d’être bien positionné. Si au contraire, vous ne faites que 2 ou 3 pages avec seulement une centaine de caractères et des mots clefs liés à votre activité, ne rêvez pas, la 100ème position (soit en page 10) serait déjà un miracle… Aujourd’hui, pour une bonne visibilité, il vous faut un webmaster compétent pour votre site, mais il faut également prendre en compte ce « Web Éditorial » indispensable.

PENGUIN GOOGLE :

Le pingouin (PENGUIN) lui est plus récent, et surement plus virulent… Ces mises à jours sont moins régulières, pour autant c’est justement encore plus délicat : si le pingouin vous pénalise, il vous faudra attendre sa prochaine mise à jours pour retrouver votre visibilité. Mais que fait-il exactement celui qui n’est pas manchot ? Il déclasse systématiquement les sites qui ne respectent pas les règles, et qui vont à l’encontre de Google et ses algorithmes. PENGUIN GOOGLE. Le pingouin (PENGUIN) lui est plus récent, et surement plus virulent… Ces mises à jours sont moins régulières, pour autant c'est justement encore plus délicat : si le pingouin vous pénalise, il vous faudra attendre sa prochaine mise à jours pour retrouver votre visibilité.Il existent un tas de techniques plus ou moins frauduleuses, qui permettent à certains de faire « monter » un site web dans les moteurs, une sorte de manipulation que Google sanctionne systématiquement. Votre référencement et votre site web sont un investissement, et sur le long terme : méfiez vous donc de certaines propositions qui vous feront rêver pendant  quelques mois, et que vous regretteriez ensuite… Le bourrage de mots clefs  » keyword stuffing », le net-linking à outrance, les sites miroirs ou la duplication de contenu (déjà pénalisée par la Panda plus haut) ne sont que des solutions à court terme, le temps de vous en mettre plein la vue…et puis ensuite il n’y a plus personne pour vous aider. Là encore, quand il s’agit de stratégie de référencement, il n’est pas toujours simple d’atteindre la première page de Google, mais quand Google vous a pénalisé, il sera encore plus long de revenir en haut.

Panda Penguin Google SEOCHAB-REFERENCEMENT Pour être vu et espérer être correctement référencé, il vous faut un site internet réellement lié à votre activité, avec du contenu lisible et attractif (aéré par quelques visuels) : inutile de tricher, ce serait l'effet inverse de celui escompté...En résumé, Google Panda s’intéresse au contenu de votre site. Google Pingouin analyse plutôt les liens (entrants et sortants) : il en faut, mais il ne faut pas en abuser… Respectez ces règles lors de la conception de votre site ou son optimisation, et tout se passera bien..

Pour être vu et espérer être correctement référencé, il vous faut un site internet réellement lié à votre activité, avec du contenu lisible et attractif (aéré par quelques visuels) : inutile de tricher, ce serait l’effet inverse de celui escompté…

Besoin d’un site internet et d’une belle visibilité : Je suis à votre écoute pour vous conseiller…

Pour aller plus loin, décortiquer et mieux comprendre, d’autres en parlent ici :

Comprendre les mises à jour & pénalités de l’algorithme de Google  www.journaldunet.com – Google Panda et Penguin : récapitulatif de toutes les mises à jour www.journaldunet.com – Google Panda et Google Pingouin sont dans un bateau… www.seo.fr –  5 Ways Google Is Changing SEO  www.entrepreneur.com